Né à Pérouse en 1970 et installé à Paris depuis 1992, Giovanni Mirabassi (soutenu ici par le bassiste Gildas Boclé, le batteur Louis Moutin et – parfois – le trompettiste Flavio Boltro) est l’un des pianistes les plus lumineux qui se puissent entendre aujourd’hui dans la capitale. Repéré par Chet Baker, loué par Martial Solal, il évoque parfois un Keith Jarrett qui, enfin débarrassé de son complexe de supériorité et de ses boules Quiès, s’avouerait sensible aux influences d’Ahmad Jamal. Air, son avant-dernier CD, lui avait valu une distinction de la part de l’Académie du jazz en 2003. Un événement qui pourrait bien se reproduire prochainement.

 

1. Ero Io 
2. Il Bandolero Stanco 
3. Barcarole 
4. Gettin'in 
5. Howl's Moving Castle 
6. Symphomaniax 
7. Minor Voyage 
8. Tôt ou tard 
9. L'ingegnere 
10. Lloro 

Prima O Poi

10,00 €Prix